Dette guinéenne : L’UE et le FMI effacent 22 millions d’euros

2 weeks ago 23

La Guinée a bénéficié d’un allègement de sa dette d’un montant de 22 millions d’euros suite à un versement de l’Union Européenne au Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (Fonds fiduciaire ARC) du FMI, selon un communiqué de l’Union Européenne publié le 5 avril à Conakry. Le FMI a versé la troisième tranche de l’allègement de la dette au titre du Fonds fiduciaire ARC pour dit-on, soutenir 28 des pays les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète pour le paiement de la dette qui arrive à échéance entre le 14 avril et le 15 octobre 2021.

« Ce versement a été rendu possible grâce à la contribution de l’Union européenne à hauteur de 183 millions d’euros, faisant de l’UE le principal donateur du Fonds fiduciaire ARC, avec un niveau de contribution égal à 28%. Aussi le montant total des contributions et engagements de l’UE et ses États membres (Team Europe) est de 335,9 millions d’euros, ce qui correspond à 51 % du total du Fonds fiduciaire ARC. Le fonds s’élève actuellement à 781,1 millions de dollars », précise le communiqué.

À ce titre, la Guinée bénéficie d’une annulation de son service de la dette entre le 14 avril 2021 et le 15 octobre 2021, d’un montant de près de 22 millions d’euros. Cet allègement du service de la dette permettra la « libération d’espaces budgétaires supplémentaires pour intensifier la lutte contre la crise sanitaire qui sévit actuellement en Guinée et à intensifier la riposte et la relance économique ».

En plus d’accroître les dépenses sur les plans social, économique et sanitaire, cette initiative vise à favoriser la reprise d’investissements publics tout en préservant la viabilité de la dette extérieure, indique le communiqué. Josep Coll, ambassadeur de l’Union européenne en Guinée, note que depuis des années, la stabilité économique et la bonne gestion des finances publiques sont au cœur des priorités de l’UE et font l’objet d’un dialogue avec les autorités. Cette aide de trésorerie à court terme, dit-il, s’ajoute aux contributions européennes d’environ 50 millions d’euros dans le cadre des crises sanitaires qui ont affecté la Guinée. Elle contribuera ainsi à la stabilité macroéconomique du pays.

Oumar Tély Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap