Bagarre à l’hôpital préfectoral de Siguiri: un médecin-légiste pris à partie

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Print Friendly, PDF & Email

Hier jeudi 12 mai, une bagarre a causé d’importants dégâts à l’hôpital préfectoral de Siguiri.

Tout a commencé à la rentrée principale de l’édifice. Cette affaire de bagarre a fini par une plainte portée contre les fauteurs de troubles.

Le médecin-légiste, gendarme de son état, Aboubacar Bachir Condé, victime,  explique ce qui s’est passé: « je parle avec le plus grand regret, parce que l’hôpital préfectoral n’est pas un lieu de bagarre ni de pagaille.A la rentrée principale de l’hôpital, les gardiens qui assurent la sécurité des patients ont réglementé la rentrée et la sortie des personnes. Mais très malheureusement, c’est un citoyen qui est venu avec sa femme pour sa visite. À la rentrée principale, les gardiens n’ont pas voulu qu’il rentre. C’est ainsi qu’il y a dispute entre eux et la bagarre a éclaté. Moi je suis venu leur dire de se calmer. Subitement, quelqu’un m’a insulté. Après, un jeune est venu me prendre au cou par derrière. J’ai donc porté plainte contre les intéressés au commissariat central qu’il fasse la justice.  Vraiment c’est regrettable mais la loi va nous séparer ».

.Selon nos informations, le directeur préfectoral de l’hôpital a été convoqué au vestibule par les sages. A vrai dire, l’hôpital préfectoral de Siguiri est aujourd’hui devenu un véritable lieu de bataille. Chaque jour que Dieu fait, il y a un  problème.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap